top of page
phobie-scolaire-traitement-eft

Quand la souffrance de votre enfant et ses effets sur la famille semblent sans issue ...

l'EFT peut être une clé

Phobie scolaire, que faire ?

La définition la plus souvent retenue pour la phobie scolaire est celle du neuropsychiatre Ajuriaguerra, en 1974 : « Jeunes qui refusent ou sont dans l’impossibilité de se rendre à l’école malgré leur volonté d’y aller et présentent des réactions vives anxieuses ou d’angoisse si on les force à y aller. »

phobie-scolaire-villefranche
refus-scolaire

Il est important de distinguer la phobie scolaire du stress parfois présent avant la rentrée. Ce stress n’entraine pas de difficulté durable et disparait au bout de quelques jours ou semaines, alors que les manifestations et angoisses liées à la phobie scolaire persistent.

La phobie scolaire toucherait environ 1 à 2 % des enfants scolarisés, sans lien avec le milieu social ni le niveau scolaire. Elle a de nombreux effets sur la scolarité et génère chez l’enfant une détresse émotionnelle

On parle aujourd’hui plutôt de « Refus Scolaire Anxieux (RSA)».

Phobie scolaire, apprendre à repérer les symptômes

La phobie scolaire peut se manifester par des angoisses et signes de somatisation anxieuse : refus d’aller à l’école, maux de ventre, maux de tête, etc.

Si ces signes disparaissent pendant les vacances de l’enfant, cela peut orienter le questionnement vers une hypothèse de phobie scolaire -ou refus scolaire anxieux-.

symptomes-phobie-scolaire
crise-de-panique-traitement-eft

Le jeune met en place des stratégies d’évitement -malgré lui- pour ne pas se confronter à des situations qui génèrent de l’anxiété, voire des crises de panique.

Ces situations peuvent en particulier être liées :

  *  à des difficultés relationnelles avec des pairs ou des enseignants,

 * à la prise de conscience des différences (difficultés scolaires, handicap, etc),

  *  à la pression des évaluations.

Des situations du domaine du harcèlement peuvent être un élément déclencheur de la phobie scolaire. Contacter l'établissement scolaire et faire part des faits rapportés et de ses inquiétudes est prioritaire. L'Education nationale a pris la mesure des effets du harcèlement et a mis met en place une politique de lutte contre le harcèlement. Le programme "pHARe" en est un aspect. "100% des écoles et établissements doivent mettre en oeuvre ce programme ". ​ Lorsque l'établissement ne parait pas en mesure de mettre en oeuvre le protocole dédié, appeler le 3018 permet d'être entendu et conseillé. L’hypothèse du harcèlement ne dispense pas de prendre en considération et en charge la difficulté et la souffrance vécues par son enfant.

L’enfant ne choisit pas ses réactions de stress ; il vit une souffrance et ressent souvent une forme d’isolement.

Selon l’INSERM, « L’anxiété est un phénomène physiologique naturel : en réponse à un danger ou à un stress, le fonctionnement de notre organisme se modifie, avec le plus souvent une accélération du rythme cardiaque, des troubles du sommeil, une augmentation de la transpiration et, parfois, des difficultés à respirer ou une mise en retrait. En temps normal, ces modifications disparaissent rapidement. Lorsqu’elles deviennent intenses ou envahissantes, au point de perturber le quotidien, […] et de générer un sentiment permanent d’insécurité, on parle de troubles anxieux. » ​ C’est souvent l’absentéisme scolaire qui alerte les parents et les équipes éducatives. Les parents sont parfois tentés d’ignorer ces signes, espérant qu’ils soient passagers. Il est néanmoins vivement conseillé de prendre en compte la situation à sa juste mesure, pour éviter toute spirale éventuelle.

Phobie scolaire, faites le test

L’INSERM (établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle du ministère de la Santé et du ministère de la Recherche, dédié à la recherche biologique, médicale et à la santé humaine) propose ce test :

identifier-phobie-scolaire

Phobie scolaire, que faire ?

Une collaboration forte entre les différents partenaires - élève, thérapeute, famille, école - peut éviter la déscolarisation ou favoriser la re-scolarisation progressive.

 

En cas d’inquiétude, la priorité est de consulter votre médecin traitant, votre pédiatre et/ou un pédopsychiatre.

 

Dialoguez avec votre enfant pour qu’il ne se sente pas seul face à ses difficultés. Maintenir le contact avec les pairs est une priorité, pour conserver le lien social et maintenir l’habitude de l’entretenir.

soigner-phobie-scolaire-eft

Il est important de nouer rapidement le dialogue avec l’établissement scolaire de votre enfant, en vue de :

  *  informer l’équipe enseignante de la situation 

 * échanger avec le médecin scolaire et/ou le psychologue scolaire pour évaluer l’intérêt de mettre en œuvre un PAI (Projet d’Accueil Individualisé)

 * adapter le planning des jours de classe de l’élève, des lieux ou conditions de récréations (dans le cadre du PAI) et maintenir un lien entre l’élève et l’école

 * adapter les contenus et attendus, si les angoisses sont liées à la performance (dans le cadre du PAI)

 *  permettre la scolarisation et la vie sociale d’enfant ou d’adolescent.

ecole-phobie-scolaire

Absence et obligation scolaire : 

Selon Service-public.fr « Votre enfant inscrit à l'école, au collège ou au lycée doit assister aux cours prévus dans son emploi du temps. Certaines absences peuvent être autorisées à condition d'en informer l'établissement scolaire. L'absentéisme est contrôlé par l'établissement et par l'académie. Il peut être sanctionné. »  ​ Le PAI (Projet d’Accueil Individualisé) est formulé à la demande de la famille -ou du directeur d’école, du chef d’établissement, en accord avec la famille-. Il est le cadre réglementaire qui permet de proposer des aménagements d’horaires et pédagogiques si nécessaire. Il est « conçu et mis en œuvre dans le cadre d’une démarche concertée […] est élaboré avec le jeune et ses responsables légaux. […] définit les adaptations nécessaires pour faciliter l’accueil de l’enfant ou de l’adolescent au sein de la collectivité. Il indique, si nécessaire […] les aménagements d’horaires, les dispenses de certaines activités  […]. » ​ Il est rédigé à partir des prescriptions du médecin qui suit l’enfant, en particulier en ce qui concerne les aménagements spécifiques qu’il convient d’apporter. Chaque personne s’engageant à contribuer à l’application du PAI est invitée à le signer.

Phobie scolaire Traitement par l'EFT

Phobie scolaire, traitement par l’EFT

L’accompagnement commence avec la mise en place d’éléments constitutifs d’une relation de confiance, permettant au jeune de se sentir en sécurité. Comme pour tout accompagnement, ce qui est dit dans le cadre de l’accompagnement est confidentiel

phobie-scolaire-tapping-eft

En tant que Praticienne EFT, j'accueille les mots et émotions qui disent la souffrance du quotidien. J'accompagne, je nourris l'échange, je questionne les antécédents, les événements personnels ou familiaux dans les mois précédant les premiers signes, à la recherche d'événements à la racine de la situation. Il s'agit souvent d'un enchevêtrement de causes, en lien avec différents aspects de la vie du jeune.

L’intensité et la fréquence des symptômes sont évaluées.

Nous abordons également la manière dont les parents et la fratrie vivent la situation.

Pour chacun, se sentir vu, entendu et respecté dans sa souffrance est déjà un premier pas.

Je vais ensuite travailler -en sécurité- sur les situations que le jeune perçoit comme porteuses de signaux de danger. L’EFT est une thérapie d’exposition. Dans le même temps, l’activation des points de méridiens de médecine chinoise fait cesser la cascade de phénomènes physiologiques que ces signaux déclenchent.

phobie-scolaire-lyon

Cela amène de l’apaisement et un nouveau regard sur la situation qui déclenchait du stress auparavant.

Ce travail se déroule en évaluant l’intensité des ressentis du jeune, pour en mesurer les effets.

Nous travaillons également à installer de la sécurité et des techniques d'apaisement.

L’enfant, l’adolescent ou le jeune adulte s’initie à identifier ce qui constitue pour lui des signaux de danger puis progressivement à les évaluer avec plus de recul. Il apprend également repérer les premiers signes d'alerte de son corps, et à utiliser « l’outil EFT » pour s'apaiser et devenir autonome lors de réactions d’anxiété.

Les séances durent 1h à 1h15, et ont lieu de préférence chaque semaine dans un premier temps, puis sont espacées, lorsque les améliorations le permettent.

Un bilan est fait après 10 séances. Au cours de ce bilan, le jeune, la famille et moi évaluons ensemble le chemin parcouru et celui qu’il reste à parcourir

 

Au cours de mon activité de professeure des écoles, j’ai côtoyé les difficultés des familles confrontées aux problématiques scolaires d’un enfant, dont la phobie scolaire.

 * ma connaissance de l’enfant en tant qu’élève, des relations entre élèves et des relations enseignant-élève,

 * mon expérience de l’enseignement élémentaire, de ses fonctionnements et dysfonctionnements, et       

   notamment au niveau humain, 

 * ma pratique de l’EFT me donnent des clefs pour accompagner vers un mieux-être les enfants et leur famille,

   confrontés à la phobie scolaire.

La phobie scolaire engage les relations intra-familiales, et représente une lourde charge mentale pour les parents.

Je sais combien vous, parents, adaptez votre temps de travail, faites face au regard des enseignants, des autres parents, et souvent vous épuisez en dépenses, démarches et inquiétudes. 

Mon accompagnement en EFT vous est aussi dédié, à vous parents, ainsi qu'à la fratrie.

phobie-scolaire-famille
bottom of page