top of page
  • Photo du rédacteurCatherine Cellier

Estime de soi et confiance en soi

À cet endroit de ma vie, mon histoire, mes connaissances et ma réflexion m’amènent à organiser ainsi un point de vue sur ces deux éléments constitutifs de « Soi » et de « Sa relation au monde qui nous entoure ».


L’estime de soi et la confiance en soi sont des piliers du bien-être personnel et professionnel. Ces deux concepts, bien que distincts, sont étroitement liés et jouent un rôle dans notre capacité à agir, à prendre des décisions et à oser prendre sa place.


L’estime de soi est la perception que nous avons de notre propre valeur, tandis que la confiance en soi est la croyance en notre aptitude à réussir et à gérer les situations. La confiance en soi nourrit l’estime de soi, et, ensemble et équilibrées, elles forment le socle permettant des relations saines, la flexibilité et l'habileté à s’adapter aux aléas de la vie sociale et professionnelle, favorisant ainsi une vie vers plus de paix et de joie.


Cet article explore ces deux notions, leurs composantes, les raisons pour lesquelles il est intéressant de les développer et des stratégies concrètes pour les renforcer.




Comment définir l'estime de soi ?


L’estime de soi est un concept qui inclut l’ensemble des perceptions et opinions que l'on a de sa propre valeur.

Christophe André indique que l’estime de soi s’évalue à travers ces trois questions : « Comment je me vois », « Comment je me juge » et « Comment je me traite ».

Avoir une bonne estime de soi signifie se reconnaître comme une personne de valeur, méritante et capable. C’est la base du bien-être et de la capacité à agir dans divers aspects de la vie. L’estime de soi se construit au fil du temps, en lien avec les notions de confiance, de dignité, de respect de soi et des autres, influencée par nos expériences et notre environnement.




Quels sont les composantes de l'estime de soi ?


L’estime de soi se compose de plusieurs éléments clés :

- L’auto-acceptation : voir ses qualités et ses défauts de manière équilibrée

- Le regard porté sur soi : s’observer avec un équilibre de bienveillance et d'exigence

- Le regard porté sur ses échecs et réussites : se traiter et s'évaluer de manière régulée

- La confiance en ses ressources : croire en sa capacité à réussir et à surmonter les défis.

- L’affirmation de soi : savoir exprimer ses besoins, ses désirs et ses opinions de manière assertive "Ni hérisson ni paillasson"

- Le sentiment de compétence : ressentir que l’on est capable de réaliser des tâches et des objectifs

Selon l’endroit de soi d’où l’on regarde ces aspects de soi, il peut y avoir plus ou moins de jugement ou d’acceptation. Le jugement compare, est binaire; l’acceptation fonctionne en termes d'inclusion "Je suis parfois génial.e et parfois perfectible". Il s'agit d'un choix qui permet de passer de la posture de victime (ou de bourreau !) à celle de "responsable de sa vie", et là, la différence est grande, les choix deviennent possibles...



Quelles sont les croyances négatives associées ?


Des croyances telles que « Je ne suis pas à la hauteur », « Je ne mérite pas », « Je n’ai pas ma place » se sont souvent enracinées dans l’enfance, même dans une famille aimante.




Le manque d'estime de soi


Manquer d’estime de soi serait comme se sentir insuffisant à ses propres yeux.

Le manque d’estime de soi entraîne des pensées négatives, du blâme, parfois de la honte ou de la culpabilité, ainsi que des comportements d’évitement. Cela limite la capacité à agir et à prendre des décisions, tant sur le plan personnel que professionnel.




Qu'est-ce qui favorise l'estime de soi ?


Plusieurs facteurs favorisent une bonne estime de soi :

- Un environnement bienveillant : être entouré de personnes qui soutiennent et nous valorisent

- Des réussites personnelles : accomplir des objectifs "juste à sa taille", ou "à peine plus grands" et clairement formulés en amont, renforce la confiance et le sentiment de compétence

- S'appliquer "Les quatre accords toltèques" de D.M. Ruiz qui incitent à veiller à une forme d'hygiène intérieure favorable à la paix intérieure. « Que votre parole soit impeccable », « Quoi qu'il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle », « Ne faites pas de suppositions », « Faites toujours de votre mieux ».

- La connaissance de soi : écouter ses propres besoins et ne plus être en attente de la reconnaissance extérieure; percevoir ses échecs comme étant des "expériences" et en tirer des apprentissages.




Muscler l'estime de soi pour se réaliser sur les plans personnel et professionnel


Muscler son estime de soi est favorable à la réalisation de soi. Cela passe par une série d’actions concrètes et régulières.


1 petit pas à la fois


Améliorer son estime de soi se fait un petit pas à la fois. Chaque petite victoire renforce la confiance en soi et l’estime de soi. Il est important de se fixer des objectifs atteignables et de célébrer chaque succès, aussi minime soit-il. Cette approche progressive permet de construire une estime de soi solide et durable.

 

Pourquoi développer l'estime de soi ?


Développer l’estime de soi favorise l’engagement vers une vie épanouie et permet de :

- Se sentir plus heureux

- Vivre des relations saines basées sur le respect et la réciprocité

- Prendre des décisions en se faisant confiance

- Atteindre ses objectifs personnels et professionnels....




Comment définir la confiance en soi ?


La confiance en soi est la croyance en sa capacité à réussir, à gérer les situations et à rebondir en cas d’échec.

Elle est également liée à la capacité à faire confiance aux autres et à se sentir sécurisé dans ses choix.

 



Quels sont les composants de la confiance en soi ?


La confiance en soi comprend plusieurs aspects :

• La connaissance de soi : savoir qui l’on est, connaître ses forces et ses faiblesses.

• La croyance en sa capacité à accomplir des tâches spécifiques.

• L’expérience positive : les réussites passées renforcent le fait de croire en soi.

• Le soutien social : avoir des personnes de confiance qui encouragent et soutiennent.

• Le sentiment de sécurité intérieure, souvent blessée par les blessures d’abandon, de rejet, de trahison, d’humiliation et d’injustice (Lise Bourbeau) que chacun porte en soi.




Le manque de confiance en soi


Manquer de confiance en soi serait comme risquer de se sentir insuffisant aux yeux des autres.

Cela peut se manifester par la peur de l’échec, l’indécision, une tendance à l’auto-sabotage et des difficultés à gérer ses émotions.




Comment développer la confiance en soi ?


Pas de changement sans action. Pour booster la confiance en soi, plusieurs actions peuvent être entreprises :

- Faire le constat des endroits de sa vie où l’on a manqué de confiance, lister des faits concrets

- Identifier et observer avec curiosité les émotions associés à ces moments

- Observer ces moments où l'on se juge, avec curiosité et compassion

- Repérer les déclencheurs

- Reconnaitre les bénéfices "secondaires" à ce défaut de confiance, pour « être » ou « agir »

- Identifier ce qui motive et donne un élan intérieur

- Fixer des objectifs en termes de petits pas, réalistes, et célébrer chaque succès.


Pourquoi développer la confiance en soi ?

Parce qu’on n’a qu’une vie, et qu’elle se vit maintenant. Ce que chacun de nous en aura fait se construit maintenant. « Qu’est-ce que je veux pour moi ? Qu’ai-je fait de ma vie jusqu’à aujourd’hui ? ».

Renforcer la confiance en soi permet de :

- Agir avec plus de justesse, ressentir de la légitimité à se comporter de manière ajustée à soi

- Saisir des opportunités

- Résister au stress

- Améliorer ses relations

- Prendre sa place

La confiance constituerait et découlerait d’une meilleure connaissance de soi, dans un cercle vertueux.




Vivre une vie plus alignée à sa singularité


Accroître l’estime de soi et la confiance en soi permet de s'engager et vivre une vie plus alignée avec sa singularité. Cela modifie la relation à soi et aux autres. En se donnant du respect, en nourrissant ses valeurs, en connaissant ses besoins, on peut s’adresser à l’ « Autre » d’un endroit sécure à l’intérieur de soi, faire des choix et s’exprimer de manière assurée et posée.

En se connaissant mieux et en reconnaissant sa valeur, on peut faire des choix éclairés. Cette authenticité apporte mieux-être et apaisement dans de nombreux aspects de la vie.




Vers qui me tourner pour soutenir mes efforts ?


Soutenir ses efforts pour "apprendre" l’estime de soi et la confiance en soi peut nécessiter de l’aide extérieure, en voici quelques exemples :

- Les groupes de soutien : partager ses expériences et recevoir des encouragements

- Les amis et la famille : avoir des proches bienveillants et compréhensifs

- Les ressources en ligne : livres, podcasts, webinaires et articles

- Les coachs : un accompagnement professionnel et des techniques adaptées pour se mettre en action

- Les thérapeutes : pour panser les blessures, dépasser les blocages et trouver de la sécurité intérieure.



Pour conclure, l’estime de soi et la confiance en soi sont des éléments essentiels pour mener une vie qui nous ressemble. Les stratégies proposées dans cet article sont des points de départ pour ce voyage de développement personnel. Elles nécessitent un engagement envers soi-même et une pratique régulière. En investissant dans notre estime de soi et notre confiance en soi, nous pouvons créer une vie plus satisfaisante et alignée avec nos valeurs et aspirations.

N'êtes-vous pas déjà en chemin ?



16 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page